822 articles
  • Irrigation du cv. Verdejo : Effets agronomiques, physiologiques et qualitatifs dans l'A.O. Rueda (Espagne)
    Jesus YUSTE, Alejandro VICENTE (19ème Congrès - 2015 - Session 1)

    RÉSUMÉ : La gestion de l'irrigation est un aspect essentiel dans la culture de cépages blancs pour régulariser la production et améliorer la qualité des raisins dans les zones qui connaissent une claire limitation hydrique, comme beaucoup des zones de production de l'Espagne. Dans le cas du cv. Verdejo dans la A.O. Rueda, les situations évidentes de stress hydrique pendant l'été portent la nécessité de l'application de l'irrigation, qui doit être en rapport avec le potentiel productif du lieu, l'adaptation des techniques culturales et l'objectif productive et qualitative de la domaine viticole.
  • Changements induits par la sécheresse sur la taille et la distribution des vaisseaux du bois du cépage Syrah
    Despoina PETOUMENOU, Nikolaos THEODOROU, Ioannis ADAMAKIS, Eleftheria ZIOZIOU, Stefanos KOUNDOURAS (19ème Congrès - 2015 - Session 1)

    RÉSUMÉ : Les changements induits par la sécheresse sur la taille et la distribution des vaissaux du bois ainsi que sur la conductivité hydraulique des rameaux ont été étudiés dans un vignoble du cépage Syrah (Vitis vinifera L.) situé au nord de la Grèce, en 2011. Trois régimes d'irrigation ont été appliqués de la nouaison à la récolte: pleine irrigation (FI: 100% de l'évapotranspiration potentielle), irrigation déficitaire (DI: 30% de l'évapotranspiration potentielle) et absence d'irrigation (NI).
  • Indicateurs du stress hydrique de la vigne : Relations entre valeurs mesurées et observations visuelles
    Patricio MEJIAS-BARRERA, Glen L. CREASY, Roland HARRISON, Rainer HOFMANN (19ème Congrès - 2015 - Session 1)

    RÉSUMÉ : Plusieurs méthodes permettent de quantifier les effets du stress hydrique de la vigne sur sa physiologie. Certaines études visent à évaluer directement l'état hydrique de la plante à court ou à long terme, tandis que d'autres visent à évaluer l'impact du stress hydrique sur les différentes composantes de la plante. L'objectif de ce projet consiste à évaluer les effets d'une irrigation réduite de 50% sur la physiologie du Pinot noir dans la région de Waipara en Nouvelle-Zélande.
  • Utilisation de la température du feuillage pour l'irrigation de précision des vignes
    Krista SHELLIE, Bradley KING (19ème Congrès - 2015 - Session 1)

    RÉSUMÉ : L'objectif de cette recherche était de mettre au point une méthode pour calculer un index de stress hydrique (CWSI). Vignes de cultivar Syrah ont été cultivées à Parma, ID USA (43.78N, 116.94W; 750 m asl) en parcelles qui étaient irriguées à la fréquence de un ou trois fois par semaine à fournir 70 ou 35% de l'évapotranspiration demande (ETc).
  • Réponse des inflorescences de vigne au froid : Comparaison entre deux cultivations à sensibilité différente à la coulure
    Mélodie SAWICKI, Essaïd AIT BARKA, Christophe CLÉMENT, Françoise GILARD, Guillaume Georges TCHERKEZ, Fabienne BAILLIEUL, Cédric JACQUARD, Nathalie VAILLANT-GAVEAU (19ème Congrès - 2015 - Session 1)

    RÉSUMÉ : Le développement des fleurs de vigne et la mise à fruit peuvent être influencés par les nuits froides, au vignoble. Nous avons étudié l'impact d'une température froide nocturne (0°C) sur le métabolisme carboné des inflorescences de deux cultivars, le Pinot Noir (PN) et Gewurztraminer (GW), sélectionnés en fonction de leur sensibilité à la coulure (GW étant le plus sensible).
  • Transpiration nocturne chez la vigne : Déterminisme génétique et bases physiologiques
    Aude COUPEL-LEDRU, Eric LEBON, Angélique CHRISTOPHE, Agustina GALLO, Agnès DOLIGEZ, Thierry SIMONNEAU (19ème Congrès - 2015 - Session 1)

    RÉSUMÉ : Face à la raréfaction des ressources hydriques qui accompagne les changements climatiques, il devient crucial d'augmenter l'efficience d'utilisation de l'eau, notamment dans les systèmes viticoles en zone méditerranéenne. Cependant, le couplage entre gain de biomasse et consommation d'eau par la plante limite les marges d'amélioration. C'est pourquoi la réduction de l'utilisation de l'eau la nuit, en l'absence de photosynthèse, est une cible intéressante.
  • Vers l'adaptation à un système ouvert d'enrichissement en dioxyde de carbone (face) : Résultats préliminaires sur la réponse physiologique du Vitis vinifera L. CV Riesling
    Yvette WOHLFAHRT, Susanne TITTMANN, Manfred STOLL (19ème Congrès - 2015 - Session 1)

    RÉSUMÉ : La concentration en dioxyde de carbone (CO2) atmosphérique augmente continuellement, ce qui aura un impact considérable pour l'agriculture et en particulier la viticulture. Un système FACE a été mis en place en 2012 pour étudier les réactions de différentes plantes à une augmentation du CO2 dans des conditions réelles au champ en particulier pour des cultures spéciales telle que le vigne ou les légumes. Ce système FACE est localisé à Geisenheim (50°N, 8°E, Allemagne) et comprend un vignoble avec des surfaces circulaires pour étudier deux cépages de Vitis vinifera (cv. Riesling et Cabernet Sauvignon).
  • Métabolisme glucidique des feuilles de vigne (CV. MALBEC) exposées à différents niveaux de rayonnement
    Silvina DAYER, Martin DURAN, German MURCIA, Liliana MARTINEZ, Patricia PICCOLI, Jorge PEREZ PENA (19ème Congrès - 2015 - Session 1)

    RÉSUMÉ : La lumière est un des principaux facteurs qui déterminent le microclimat de la feuille chez la vigne, et par conséquent la photosynthèse et le métabolisme glucidique. L'objectif de cette étude était d'évaluer l'activité photosynthétique et métabolisme glucidique de feuilles de vigne (Vitis vinifera L. CV. Malbec) exposées à différents régimes de radiation à la Station de recherche iNTA Mendoza. Au cours de la saison 2012/2013, quatre expositions de radiation ont été établies dans les feuilles : i) Est, ii) Ouest, iii) Soleil et iv) Ombrage. Des écrans en plastique ont été mis en place dans chaque traitement afin d'établir les différents régimes de rayonnement.
  • Implication du statut carbone dans les réponses des composantes du rendement aux températures élevées chez la microvigne
    Nathalie LUCHAIRE, Markus RIENTH, Charles ROMIEU, Laurent TORREGROSA, Yves GIBON, Olivier TURC, Bertrand MULLER, Anne PELLEGRINO (19ème Congrès - 2015 - Session 1)

    RÉSUMÉ : Dans le contexte de réchauffement climatique, le maintien des rendements est un enjeu majeur pour la filière viticole. L'augmentation des températures impacte négativement certaines phases clés du développement reproducteur. L'altération du bilan carboné pourrait être un facteur majeur des diminutions de rendements en réponses aux températures élevées. Cependant, il est difficile d'en évaluer précisément son rôle chez les plantes pérennes comme la vigne, et ce d'autant plus en conditions climatiques fluctuantes. Afin de s'affranchir de ces contraintes, cette étude a été réalisée en conditions contrôlées sur la Microvigne, un nouveau modèle d'étude pour la génétique et la physiologie de la vigne.
  • Influence de l'état hydrique de la vigne sur la production et la répartition de la biomasse aérienne
    Carlos MIRANDA, Luis G. SANTESTEBAN, José M. ESCALONA, Hipolito MEDRANO, Felicidad DE HERRALDE, Xavier ARANDA, Montserrat NADAL, Diego S. INTRIGLIOLO, Juan R. CASTEL, José B. ROYO (19ème Congrès - 2015 - Session 1)

    RÉSUMÉ : La disponibilité de l'eau est considérée comme un facteur déterminant pour la durabilité de la viticulture depuis que les relations de l'eau de la vigne impacts gravement sur les performances de la vigne et le raisin et la composition du vin. Améliorer l'utilisation efficace de l'eau (WUE) est donc d'une importance cruciale pour une viticulture durable dans les régions semi-arides et méditerranéenne. Dans un travail précédent, nous avons défini la gamme de production de biomasse et le partitionnement entre les vignes de plusieurs cultivars à l'échelle du vignoble, en utilisant une base de donnée étendue de croissance et de rendement végétative.
  • Étude comparative sur plusieurs site d'une irrigation traditionnelle vs. pilotée par capteur sur plante : Conséquences sur les économies d'eau et la gestion du vignoble. Application en période de sécheresse en Californie
    Thibaut SCHOLASCH (19ème Congrès - 2015 - Session 1)

    RÉSUMÉ : En mesurant la consommation hydrique de la plante de façon continue, il est possible de mettre en place de nouvelles techniques d'irrigation pour promouvoir un usage plus efficace de l'eau au vignoble. Afin de démontrer l'impact d'une nouvelle méthode d'irrigation en termes d'économie d'eau et de performances de production, nous avons mené une expérience sur plusieurs vignobles soumis à des conditions climatiques contrastées au cours d'une saison très sèche. Nous avons sélectionné des zones uniformes au sein de six vignobles différents afin de comparer l'effet de deux stratégies d'irrigation dans trois régions viticoles distinctes.
  • Irrigation de la vigne avec des eaux usées traitées : Effets sur l'état nutritionnel de la plante et la composition du fruit. Premiers résultats
    Flore ETCHEBARNE, Maia ECHEGOYEN, Yannick SIRE, Jean-Louis ESCUDIER, Yves JAEGER, Brigitte GORAL, Hernan OJEDA (19ème Congrès - 2015 - Session 1)

    RÉSUMÉ : Le but de cet article est de présenter les résultats préliminaires d'une recherche longue et complexe sur les conséquences de l'utilisation d'eaux usées traitées pour l'irrigation sur la vigne Vitis vinifera CV. Voignier B et Carignan N, durant deux saisons (2013-2014). Les parcelles expérimentales sont cultivées sur des sols argilo sableux (CV. Viognier B) et calcaire (CV. Carignan) sous climat méditerranéen du sud de la France. Quatre types d'eau ont été utilisés : l'eau potable (témoin), des eaux usées traitées de qualité B* et C* et l'eau agricole. Toutes les plantes ont reçu 12,5L/plant/irrigation par goutte-à-goutte.
  • L'irrigation, un levier efficace pour compenser la conccurence d'un enherbement permanent dans un vignoble méditerranéen
    Xavier DELPUECH, Laure GONTIER, Jean-Yves CAHUREL, Thierry DUFOURCQ, Jean-Christophe PAYAN (19ème Congrès - 2015 - Session 1)

    RÉSUMÉ : L'enherbement des vignes est reconnu pour ses nombreux effets positifs sur le milieu. Cette technique reste toutefois peu répandue dans les vignobles méditerranéens français par crainte d'une concurrence excessive, en particulier sur le plan hydrique, et des risques de pertes de rendement. Depuis quelques années, l'irrigation se développe dans ces vignobles, ouvrant de nouvelles perspectives pour réguler la contrainte hydrique en vigne enherbée.
  • Perte des raisins Thompson Seedless : Causes et prévention
    Peter CLINGELEFFER, Davinder SINGH, Michael TREEBY, Kristen PITT (19ème Congrès - 2015 - Session 1)

    RÉSUMÉ : En Australie, Thompson Seedless est une variété populaire de raisins de table pour les marchés intérieurs et d'exportation. Cependant, les cas de l'effondrement de baies 3 saisons ont entraîné des pertes financières importantes pour les producteurs de raisins frais (par exemple Aus100 millions de dollars en 2008). Baies symptômes d'effondrement deviennent visuellement évident autour de la véraison avec le développement de nécrose strié (mort) des tissus de la peau des baies, baie décoloration et effondrement, principalement à l'extrémité distale de la baie, avec une perte apparente de l'humidité.
  • L'Isolation hydraulique des baies de grappe : La fin d'un dogme
    Markus KELLER, Yun ZHANG, Marco BIONDI, Pradeep M. SHRESTHA, Bhaskar R. BONDADA (19ème Congrès - 2015 - Session 1)

    RÉSUMÉ : On a longtemps cru que pendant leur maturation les baies de raisin sont dépendantes de l'approvisionnement en eau par le phloème parce que le débit de xylème cesse à la véraison due à la rupture des vaisseaux durant l''expansion rapide des baies. Nous démontrons que ce dogme d'isolation hydraulique doit être remplacé par un nouveau modèle. Nous avons suivi le diamètre des baies pendant un stress hydrique et l'arrosage à la véraison et mesuré les solutés de la baie et les échanges gazeux foliaires.
  • Conductivité hydraulique et phénomènes d'embolie chez Vitis Vinifera (CV.Chasselas) en fonction des paramètres environnementaux et physiologiques
    Vivian ZUFFEREY, Silvina DAYER, Katia GINDRO, Francine VOINESCO, Thibaut VERDENAL, Jorge SPANGENBERG, Jean-Laurent SPRING, Olivier VIRET (19ème Congrès - 2015 - Session 1)

    RÉSUMÉ : Chez les plantes vasculaires, l'eau est transportée dans le xylème sous forme métastable, c'est-à-dire sous sa pression de vapeur. La stabilité de la colonne d'eau sous forte tension peut-être rompue par l'apparition d'une phase gazeuse (bulle d'aire) dans le xylème, phénomène appelé cavitation. L'obstruction complète d'un vaisseau s'apparente à une embolie gazeuse, laquelle peut réduire la photosynthèse, la croissance et la productivité des plantes.
  • Chronique 2018.03
    Le potentiel polyphénolique et les expressions du Tannat
  • Chronique 2018.02
    Les expertises des filières vitivinicoles.
    Quelle place pour le "Bio" ?
    Le GiESCO propose le "Bio Métaéthique"...
  • Chronique 2018.01
    TERROIR : Mythe commercial ou réalité profonde ?
  • Abonnement annuel
    Devenez membre du Giesco vous bénéficierez d'un DROIT DE PARTICIPATION aux activités et DROIT DE VOTE aux divers scrutins selon les statuts de l’Association, ainsi que d'un ACCÈS LIBRE À L’ENSEMBLE DE L’INFORMATION relative à la Viticulture Mondiale validée par notre Comité Scientifique International.