612 articles
  • Planification et gestion de l'irrigation pour la production de cépages blancs
    Yun ZHANG, Markus KELLER (19ème Congrès - 2015 - Session 1)

    RÉSUMÉ : En modifiant la quantité d'eau disponible, l'irrigation peut affecter la croissance de la vigne, la qualité des baies et le rendement, en particulier dans les régions arides et semi-arides. La plupart d'information sur la gestion de l'irrigation a été généré en utilisant des cépages rouges. Par conséquent, deux cépages blancs, le Chardonnay et le Riesling, ont été utilisés dans notre étude.
  • Effets d'un déficit hydrique pré-véraison et d'une restauration hydrique avant récolte sur la qualité des raisins de Merlot
    Jose C. HERRERA, Silvia LIGGIERI, Barbara BUCCHETTI, Simone D. CASTELLARIN, Enrico PETERLUNGER (19ème Congrès - 2015 - Session 1)

    RÉSUMÉ : L'effet de l'irrigation déficitaire contrôlée (sustained deficit irrigation, SDI) sur les variétés de raisins rouges a été beaucoup étudié. En général, maintenir les vignes en condition de déficit hydrique entre pré-véraison et vendange permet d'obtenir une amélioration sur d'importants paramètres de qualité comme la couleur et les arômes.
  • Influence du déficit hydrique du sol sur des rameaux de Riesling en climat frais et humide
    Vinay PAGAY, Vivian ZUFFEREY, Alan LAKSO (19ème Congrès - 2015 - Session 1)

    RÉSUMÉ : L'eau n'est généralement pas considérée comme un facteur limitant pour la viticulture dans les régions à climat frais. Les vignes y sont donc rarement irriguées. Cependant, les tendances récentes d'augmentation des températures et des modèles de précipitations imprévisibles ont pour conséquence une diminution de la disponibilité de l'eau du sol et, par conséquent, des périodes de stress hydrique pour la vigne.
  • Effets d'un anti-tranpirant sur la physiologie de la vigne et la composition du raisin et du vin d'Aglianico et Falanghina cultivées dans le sud de l'Italie
    Nadia MARALLO, Gianpiero GUIDA, Marco GIULIOLI, Claudion DI VAIO (19ème Congrès - 2015 - Session 1)

    RÉSUMÉ : Dans les dernières décennies, la tendance à la hausse des températures mondiales a affecté l'accumulation de sucres dans les baies et donc le degré de vins d'alcool. De nombreuses études ont examiné différentes pratiques agronomiques qui limitent l'activité photosynthétique et donc l'accumulation de sucres dans les baies.
  • Effet des divers niveaux d'irrigation sur les performances végétatives et sur la qualité finale des raisins du cépage Sauvignon blanc cultivé en montagne
    Andreas WENTER, Damiano ZANOTELLI, Leonardo MONTAGNANI, Massimo TAGLIAVINI, Carlo ANDREOTTI (19ème Congrès - 2015 - Session 1)

    RÉSUMÉ : Le changement climatique va particulièrement affecter les régimes des précipitations et des températures des régions Alpines. La gestion des ressources en eau, forcement limitées, va devenir un enjeu prioritaire. Dans une zone habituellement irriguée (Sud Tyrol, Italie), nous avons étudié les effets de trois niveaux d'irrigation sur les performances végétatives et reproductives, et sur la qualité finale des raisins.
  • Suivi de l'évolution de la température du couvert végétal de deux variétés soumises à une irrigation déficitaire : Un outil pour optimiser la gestion de l'eau ?
    Joaquim Miguel COSTA, Ivan GARCIA-TEJERO, Ricardo EGIPTO, Magdalena TOMASD, Margarida VAZ, Carlos M. LOPES, Manuela CHAVES (19ème Congrès - 2015 - Session 1)

    RÉSUMÉ : Une meilleure compréhension des réponses de la vigne à la sécheresse et aux températures élevées de l'air peut aider à optimiser la gestion du vignoble pour améliorer l'efficience d'utilisation de l'eau, le rendement et la qualité des baies. Des outils de phénotypage de terrain rapides et robustes sont nécessaires pour la viticulture moderne de précision, notamment dans les régions chaudes et sèches du bassin méditerranéen.
  • Composition chimique et microbiologique d'eaux usées traitées utilisées pour l'irrigation goutte-à-goutte de vignes. Premiers résultats
    Yves JAEGER, Nicolas RAMPNOUX, Flor ETCHEBARNE, Yannick SIRE, Jean-Louis ESCUDIEER, Hernan OJEDA, Lionel PALANCADE, Brigitte GORAL (19ème Congrès - 2015 - Session 1)

    RÉSUMÉ : Les eaux usées traitées sont considérées dans beaucoup de pays comme une importante ressource d'eau alternative. En France, même si la réutilisation des eaux usées (Reuse) reste une pratique très limitée, son développement dans la région Languedoc-Roussillon soumise à un stress hydrique important, apparaît comme indispensable pour pérenniser l'agriculture régionale et plus particulièrement la viticulture.
  • Utilisation de chambre d'assimilation plante entière pour estimer le bilan de carbone au vignoble
    Esther HERNANDEZ-MONTES, Magdalena TOMAS, Sebastia MARTORELL,
    Ignacio TORTOSA, Josefina BOTA, Jose M. ESCALONA, Hipolito MEDRANO
    (19ème Congrès - 2015 - Session 1)

    RÉSUMÉ : Actuellement, le bilan de carbone présente un intérêt particulier en viticulture. Déterminer le bilan de carbone de vigne nous permettrait d'estimer son importance dans la réduction des effets du changement global. Il y a peu d'études qui ont quantifié l'effet d'un changement de régime hydrique sur les échanges gazeux et le bilan de carbone à l'échelle plante entière chez la vigne.
  • Evaluation de l'utilisation de l'eau pour l'irrigation de la vigne et sa protection contre le gel dans deux bassins versants en Californie du Nord USA
    Glenn McGOURTY, David LEWIS, Josh METZ, John HARPER, James NOSERA, Prahlada PAPPER (19ème Congrès - 2015 - Session 1)

    RÉSUMÉ : En Californie, l'eau est une ressource publique qui doit satisfaire les demandes des municipalités, des agriculteurs et de la protection de la faune sauvage. L'utilisation de l'eau par la vigne a été évalué pour deux bassins versants qui reçoivent 95 % des pluies entre Novembre et Mai. Le bassin de la Russian River a deux lacs de retenue, modulant l'écoulement des eaux au cours de l'année.
  • Irriguer pour améliorer la teneur en thiols variétaux des vins blancs de Colombard et Gros Manseng en côtes de Gascogne, vignoble sous influence climatique océanique
    Thierry DUFOURCQ, Sandrine NARDI, Carole FEILHES, Rémi SCHNEIDER (19ème Congrès - 2015 - Session 1)

    RÉSUMÉ : Ce travail s'inscrit dans une approche d'adaptation de la viticulture locale aux évolutions du climat dans un objectif de maintien de la caractéristique aromatique typique des vins produits sur la zone. La maitrise de l'expression variétale d'un vin blanc est dans ce cas un enjeu essentiel pour son accès au marché. Le vignoble des Côtes de Gascogne, dans le sud-ouest de la France, est sous influence climatique océanique, il subit des pluies régulières mais hétérogènes au cours du cycle de la plante.
  • Irrigation du cv. Verdejo : Effets agronomiques, physiologiques et qualitatifs dans l'A.O. Rueda (Espagne)
    Jesus YUSTE, Alejandro VICENTE (19ème Congrès - 2015 - Session 1)

    RÉSUMÉ : La gestion de l'irrigation est un aspect essentiel dans la culture de cépages blancs pour régulariser la production et améliorer la qualité des raisins dans les zones qui connaissent une claire limitation hydrique, comme beaucoup des zones de production de l'Espagne. Dans le cas du cv. Verdejo dans la A.O. Rueda, les situations évidentes de stress hydrique pendant l'été portent la nécessité de l'application de l'irrigation, qui doit être en rapport avec le potentiel productif du lieu, l'adaptation des techniques culturales et l'objectif productive et qualitative de la domaine viticole.
  • Changements induits par la sécheresse sur la taille et la distribution des vaisseaux du bois du cépage Syrah
    Despoina PETOUMENOU, Nikolaos THEODOROU, Ioannis ADAMAKIS, Eleftheria ZIOZIOU, Stefanos KOUNDOURAS (19ème Congrès - 2015 - Session 1)

    RÉSUMÉ : Les changements induits par la sécheresse sur la taille et la distribution des vaissaux du bois ainsi que sur la conductivité hydraulique des rameaux ont été étudiés dans un vignoble du cépage Syrah (Vitis vinifera L.) situé au nord de la Grèce, en 2011. Trois régimes d'irrigation ont été appliqués de la nouaison à la récolte: pleine irrigation (FI: 100% de l'évapotranspiration potentielle), irrigation déficitaire (DI: 30% de l'évapotranspiration potentielle) et absence d'irrigation (NI).
  • Indicateurs du stress hydrique de la vigne : Relations entre valeurs mesurées et observations visuelles
    Patricio MEJIAS-BARRERA, Glen L. CREASY, Roland HARRISON, Rainer HOFMANN (19ème Congrès - 2015 - Session 1)

    RÉSUMÉ : Plusieurs méthodes permettent de quantifier les effets du stress hydrique de la vigne sur sa physiologie. Certaines études visent à évaluer directement l'état hydrique de la plante à court ou à long terme, tandis que d'autres visent à évaluer l'impact du stress hydrique sur les différentes composantes de la plante. L'objectif de ce projet consiste à évaluer les effets d'une irrigation réduite de 50% sur la physiologie du Pinot noir dans la région de Waipara en Nouvelle-Zélande.
  • Utilisation de la température du feuillage pour l'irrigation de précision des vignes
    Krista SHELLIE, Bradley KING (19ème Congrès - 2015 - Session 1)

    RÉSUMÉ : L'objectif de cette recherche était de mettre au point une méthode pour calculer un index de stress hydrique (CWSI). Vignes de cultivar Syrah ont été cultivées à Parma, ID USA (43.78N, 116.94W; 750 m asl) en parcelles qui étaient irriguées à la fréquence de un ou trois fois par semaine à fournir 70 ou 35% de l'évapotranspiration demande (ETc).
  • Réponse des inflorescences de vigne au froid : Comparaison entre deux cultivations à sensibilité différente à la coulure
    Mélodie SAWICKI, Essaïd AIT BARKA, Christophe CLÉMENT, Françoise GILARD, Guillaume Georges TCHERKEZ, Fabienne BAILLIEUL, Cédric JACQUARD, Nathalie VAILLANT-GAVEAU (19ème Congrès - 2015 - Session 1)

    RÉSUMÉ : Le développement des fleurs de vigne et la mise à fruit peuvent être influencés par les nuits froides, au vignoble. Nous avons étudié l'impact d'une température froide nocturne (0°C) sur le métabolisme carboné des inflorescences de deux cultivars, le Pinot Noir (PN) et Gewurztraminer (GW), sélectionnés en fonction de leur sensibilité à la coulure (GW étant le plus sensible).
  • Transpiration nocturne chez la vigne : Déterminisme génétique et bases physiologiques
    Aude COUPEL-LEDRU, Eric LEBON, Angélique CHRISTOPHE, Agustina GALLO, Agnès DOLIGEZ, Thierry SIMONNEAU (19ème Congrès - 2015 - Session 1)

    RÉSUMÉ : Face à la raréfaction des ressources hydriques qui accompagne les changements climatiques, il devient crucial d'augmenter l'efficience d'utilisation de l'eau, notamment dans les systèmes viticoles en zone méditerranéenne. Cependant, le couplage entre gain de biomasse et consommation d'eau par la plante limite les marges d'amélioration. C'est pourquoi la réduction de l'utilisation de l'eau la nuit, en l'absence de photosynthèse, est une cible intéressante.
  • Vers l'adaptation à un système ouvert d'enrichissement en dioxyde de carbone (face) : Résultats préliminaires sur la réponse physiologique du Vitis vinifera L. CV Riesling
    Yvette WOHLFAHRT, Susanne TITTMANN, Manfred STOLL (19ème Congrès - 2015 - Session 1)

    RÉSUMÉ : La concentration en dioxyde de carbone (CO2) atmosphérique augmente continuellement, ce qui aura un impact considérable pour l'agriculture et en particulier la viticulture. Un système FACE a été mis en place en 2012 pour étudier les réactions de différentes plantes à une augmentation du CO2 dans des conditions réelles au champ en particulier pour des cultures spéciales telle que le vigne ou les légumes. Ce système FACE est localisé à Geisenheim (50°N, 8°E, Allemagne) et comprend un vignoble avec des surfaces circulaires pour étudier deux cépages de Vitis vinifera (cv. Riesling et Cabernet Sauvignon).
  • Métabolisme glucidique des feuilles de vigne (CV. MALBEC) exposées à différents niveaux de rayonnement
    Silvina DAYER, Martin DURAN, German MURCIA, Liliana MARTINEZ, Patricia PICCOLI, Jorge PEREZ PENA (19ème Congrès - 2015 - Session 1)

    RÉSUMÉ : La lumière est un des principaux facteurs qui déterminent le microclimat de la feuille chez la vigne, et par conséquent la photosynthèse et le métabolisme glucidique. L'objectif de cette étude était d'évaluer l'activité photosynthétique et métabolisme glucidique de feuilles de vigne (Vitis vinifera L. CV. Malbec) exposées à différents régimes de radiation à la Station de recherche iNTA Mendoza. Au cours de la saison 2012/2013, quatre expositions de radiation ont été établies dans les feuilles : i) Est, ii) Ouest, iii) Soleil et iv) Ombrage. Des écrans en plastique ont été mis en place dans chaque traitement afin d'établir les différents régimes de rayonnement.
  • Implication du statut carbone dans les réponses des composantes du rendement aux températures élevées chez la microvigne
    Nathalie LUCHAIRE, Markus RIENTH, Charles ROMIEU, Laurent TORREGROSA, Yves GIBON, Olivier TURC, Bertrand MULLER, Anne PELLEGRINO (19ème Congrès - 2015 - Session 1)

    RÉSUMÉ : Dans le contexte de réchauffement climatique, le maintien des rendements est un enjeu majeur pour la filière viticole. L'augmentation des températures impacte négativement certaines phases clés du développement reproducteur. L'altération du bilan carboné pourrait être un facteur majeur des diminutions de rendements en réponses aux températures élevées. Cependant, il est difficile d'en évaluer précisément son rôle chez les plantes pérennes comme la vigne, et ce d'autant plus en conditions climatiques fluctuantes. Afin de s'affranchir de ces contraintes, cette étude a été réalisée en conditions contrôlées sur la Microvigne, un nouveau modèle d'étude pour la génétique et la physiologie de la vigne.
  • Influence de l'état hydrique de la vigne sur la production et la répartition de la biomasse aérienne
    Carlos MIRANDA, Luis G. SANTESTEBAN, José M. ESCALONA, Hipolito MEDRANO, Felicidad DE HERRALDE, Xavier ARANDA, Montserrat NADAL, Diego S. INTRIGLIOLO, Juan R. CASTEL, José B. ROYO (19ème Congrès - 2015 - Session 1)

    RÉSUMÉ : La disponibilité de l'eau est considérée comme un facteur déterminant pour la durabilité de la viticulture depuis que les relations de l'eau de la vigne impacts gravement sur les performances de la vigne et le raisin et la composition du vin. Améliorer l'utilisation efficace de l'eau (WUE) est donc d'une importance cruciale pour une viticulture durable dans les régions semi-arides et méditerranéenne. Dans un travail précédent, nous avons défini la gamme de production de biomasse et le partitionnement entre les vignes de plusieurs cultivars à l'échelle du vignoble, en utilisant une base de donnée étendue de croissance et de rendement végétative.